Z comme… Zizi

Tant dans les domaines familiaux que successoraux, le patronyme reste l’élément clé et indispensable dans l’évolution d’un dossier. Il renvoie le plus régulièrement à des sobriquets, des détails physiques, des professions, des lieux, etc… Autrement dit à des éléments liés au quotidien des premiers porteurs du nom. Pour autant, les professionnels comme les amateurs sont régulièrement amenés à relever des noms particulièrement originaux.

C’est l’occasion, pour moi, d’évoquer le plus sérieusement du monde des noms qui auraient à première vue une connotation sexuelle. Prenons pour débuter celui de Zizi. La base des naissances établie par l’INSEE permet de relever la rareté de ce nom. Seuls 74 Français portant ce nom sont nés entre 1966 et 1990 avec comme foyer d’origine principale, la Martinique. Une prospection rapide de bases généalogiques permet de relever un Honorat Zizi autour de la mi-XVIe siècle dans le Sud-Est de la France. Parfois, ce sont des unions de patronymes originaux qui peuvent prêter à sourire, tel ce mariage, dans la seconde moitié du XXe siècle, entre un monsieur Feiss et une dame Anus, ou encore celui d’un monsieur Prout avec une dame Tocut.

Mais il ne faut pas s’y tromper, car l’étymologie du nom est parfois bien loin de renvoyer à une quelconque signification scabreuse. Une meilleure connaissance de leur patronyme aurait certainement permis à de nombreuses personnes de mieux vivre cet héritage familial parfois lourd à porter. N’imaginez pas que tous les Cocu de France (on relève plus de 700 naissances sous ce patronyme entre 1966 et 1990) sont issus d’un ancêtre victime d’infidélité. Que nenni, ce patronyme renvoie en réalité au coucou, cuculus en latin. Or, le sens de mari trompé de ce terme n’est attesté qu’au XVe siècle, c’est-à-dire bien après la fixation des noms de familles en France. De même, dans le Nord de la France et en Belgique, le patronyme Anus représente une des formes latinisées de Han, aphérèse du prénom Johan ou Jean. Quant à Prout, il ne s’agit que d’une forme contractée du nom plus répandu de Provost.

Si après la lecture de ce court article, vous avez toujours l’envie de faire modifier votre nom de famille, sachez que ce changement est accordé ou non par le ministre de la Justice, après une double publication de la demande au Journal Officiel et dans un quelconque journal d’annonces légales. En cas de refus de sa part, vous aurez la possibilité de faire un recours auprès du tribunal administratif.

Jean-René LADURÉE
Généalogiste successoral et familial
Etude Généalogique Audibert-Ladurée
www.egalgen53.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :